Techniques de l'informatique

Centre d'aide en informatique

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Les caractéristiques des différents types de disque dur

Envoyer Imprimer PDF

 Pour débuter, avant de parler des caractéristiques des différents types de disque dur, il faut d’abord savoir ce qu’est vraiment un disque dur. Un disque dur est, contrairement à la mémoire vive, une façon de garder des informations dans l’ordinateur, de façon permanente ou jusqu’au moment que l’on décide de le supprimer. Les disques durs sont des mémoires de masse magnétique, c’est-à-dire que la sauvegarde de données sur le disque dur se fait de façon magnétique. Chaque disque dur est composé d’une série de disques magnétiques situés les uns par-dessus les autres et, pour lire et écrire les informations, on utilise des têtes de lecture pour aller sur les disques, y inscrire des informations en polarisant la surface d’un des disques en lui donnant des charges positives ou négatives, à certains emplacements sur le disque.

 

Différence entre les disques durs interne et externe

Une des plus grandes différences entre ces deux types de disque est la façon de le connecter. Dans le cas d’un disque dur interne, on doit le brancher à l’intérieur du boitier, et selon les modèles de disque dur interne, avoir les bons connecteurs (car certains modèles de disques dur interne possèdent des branchements qui ne se font plus dans les nouvelles ordinateurs). Dans le cas d’un disque dur externe, la principale façon de les brancher est soit dans une prise USB, soit dans une prise FireWire.

Les différents types de disque dur interne

Dans les disques durs internes, il y a eu trois grands modèles importants :

            Le disque ATA

            Le disque SCSI

            Le disque S-ATA

Pour commencer, le disque ATA utilise le branchement IDE, qui se situe normalement sur toutes les cartes mères des ordinateurs fixes. Les prises IDE regroupent aussi une grande partie des lecteurs CD et DVD, ce qui peut réduire le nombre de prises Ide restantes à l’intérieure de l’ordinateur.

 

Le disque SCSI, quant à lui, utilise un autre type de connexion. Il utilise les ports PCI pour se connecter. Un des désavantages avec ce type de connexion tend à disparaitre pour laisser place à un nouveau type de connexion. Par contre, en comparaison avec les disques ATA, les disques SCSI possèdent une vitesse de transfert supérieure.

Le disque S-ATA est l’un des types les plus rapides, et plus simple d’utilisation que le modèle ATA.

 

Lors de la sélection d’un disque dur, il est bien important de regarder quelques caractéristiques des disques durs, dont la vitesse de rotation, le taux et la vitesse de transfert, la capacité du disque et bien sûr son type de connexion.

La vitesse de rotation

Lorsqu’on désire acheter un bon disque dur, interne ou externe, il faut s’assurer que la vitesse de rotation soit assez élevée, car plus la vitesse est élevée, plus le débit du disque est élevée et meilleur. Par contre, plus cette vitesse est élevée, plus le disque a des chances d’être bruyant.

Taux et vitesse de transfert

Il est aussi important que le taux de transfert de données soit assez élevé, puisque c’est ce qui permet de faire rapidement le transfert d’informations du disque dur à l’ordinateur.

Capacité de stockage du disque

 La capacité de stockage est la quantité d’information que le disque peut contenir. Plus cette capacité est élevée, plus le stockage sur notre disque dur sera élevé.

La taille du disque dur

Que l’on parle de disque dur interne ou externe, la taille reste quand même un détail important. Pour les disques internes et externes, il y a deux formats possibles : 3,5" et 2,5".  Pour le transport ainsi que dans un ordinateur portable, un 2,5" est le mieux adapté. Par contre, la vitesse de rotation des disques durs de 2,5" et moins élevée que dans les 3,5", et chauffe aussi un peu plus.

Les disques durs SSD (à mémoire flash)

Comparé aux disques durs, un disque dur SSD ne possède aucune pièce mobile. De plus, ces disques ont comme avantages d’avoir un temps d’accès vraiment plus rapide, une vitesse de lecture et d’écriture pouvant dépasser plus de cinq fois la rapidité d’un disque dur classique. De plus, la fragmentation des fichiers d’un disque SSD ne produit aucun ralentissement, contrairement aux disques durs classiques, et ne font aucun bruit. De plus, leurs tailles est plus petite que les disques classiques et sont beaucoup plus légers, et ces disques consomment beaucoup moins d’énergie.

Par contre, un disque SSD possède un nombre d’écritures plus restreint qu’un disque classique et coûte plus cher qu’un disque dur classique.

Dans les disques SSD, il existe deux sortes de puce : la puce MLC (cellule à multi-niveaux) et la puce SLC (cellule à un niveau). Il y a plusieurs différences entre ces deux types de puces : le coût de fabrication, la vitesse de transfert, la consommation d’énergie et la durée de vie. Si on désire qu’elle ait une vitesse de transfert plus élevée ainsi qu’une plus petite consommation d’énergie et une durée de vie plus grande, il faudra opter pour un disque possédant une puce SLC. Par contre, son coût va être plus élevé qu’un disque possédant une puce MLC.